Cerisic

Développement d’une application médicale utilisant un casque de réalité virtuelle
Stage ingénieur industriel 2018-2019 DidRen VR

Description

Le projet FIRST HE DYSKIMOT concerne le développement d’un système multitâches immersif et low cost d’enregistrement et d’analyse des données cinématiques en vue de l’évaluation de dyskinésies motrices et de leur prise en charge thérapeutique. Ce projet tient compte de trois principaux composants : l’acquisition de données cinématiques par le biais de multiples capteurs, l’envoi de ces données en sans fil depuis un boîtier d’acquisition vers un PC et enfin, le développement d’une application médicale utilisant un casque de réalité virtuelle. C’est cette dernière composante du projet DYSKIMOT qui a fait l’objet du TFE de Christophe Dejaegher (Supervision : L Jojczyk, W. Estiévenart et F Buisseret, partenaires : R Hage, P Thiry et F Dierick). Le but global de celui-ci consiste en la conception de dispositifs de tests cliniques permettant l’évaluation de la mobilité, de par notamment l’intégration de la réalité virtuelle mais aussi via l’usage de capteurs inertiels. Cela passe par la transposition d’un test clinique existant : le DidRen.

 

Cerisic – Stage industriel DidRen

La distance sujet-cibles est choisie de telle sorte que la rotation soit de 30° , ceci afin de solliciter principalement le système actif. Au lancement du logiciel, une lumière s’allume au-dessus de la cible centrale. Le sujet doit amener le pointeur laser dans cette cible et un signal sonore se fait entendre lorsque le rayon laser est pointé correctement. Au signal sonore, la lumière située au-dessus de la cible touchée s’éteint et celle située au-dessus de la cible suivante s’allume. Dès lors, le sujet pivote la tête sur la droite en direction de la cible de droite. Celle-ci touchée, il revient à la cible centrale. De là, il pivote la tête sur la gauche en direction de la troisième cible. Cette dernière touchée, le sujet revient à la cible centrale. Ceci constitue un cycle à répéter cinq fois, la durée du tout étant chronométrée. Le temps de passation de ce test est un bon indicateur de la mobilité de la nuque du patient.

Une version virtuelle du DidRen a été implémentée sous Unity 3D, utilisable avec le casque Samsung Gear VR. Les éléments principaux mis en place sont :

  • reproduction à l’identique de la séquence de test,
  • ajout d’éléments de feedback visuels et sonores (départ et fin de test, cible touchée ou non, etc.),
  • développement de trois modalités de tests supplémentaires avec cibles mobiles, autorisées par la réalité virtuelle mais difficilement réalisables autrement,
  • récupération du temps (visible en haut à droite) et sauvegarde de celui-ci dans un fichier CSV.

Cerisic – Stage industriel DidRen

Regardez ici une démonstration de cet environnement immersif !

Une comparaison entre le DidRen réel et celui développé en VR sera effectuée prochainement chez le partenaire médical (R Hage).